Posts in Zapette Life
Je zappe et je claque (The Slap)

Si Arte avait le budget communication de TF1, on ne serait pas loin de HBO mélangé à National Geographic. Une fois qu'on a dit ça, pas grand chose n'a été dit, si ce n'est que le mot est laché : chez MAD, si on regardait la TV, ça serait Arté.

Et ceci est encore plus valable le jeudi soir : chaque semaine, la chaîne nous propulse dans l'avant garde des séries coups de poing, celles qui ont le mérite de vous faire cogiter, réagir, réfléchir ... mais qui n'oublient pas pour autant d'être bien réalisées, superbement jouées, finement scénarisée : bref, ce genre de série MAD au fort risque de dépendance.

The Slap (La claque) n'échappe pas à la règle et c'est bel et bien notre conseil canapé de ce jeudi 5 septembre (diffusion du 5 au 26 septembre, chaque jeudi à 20h50) ! Cette mini série australienne de 8 mini épisode réalisée en 2011 adopte la formule qui fait mouche : ("tout va bien" + "oohhh sh*"t !' + "réaction en cascade") x le nombre de personnage = disection à vif de la société moderne. Traduction : au cours d'un barbecue entre amis, un enfant est giflé par un homme qui n'est pas son père. Chaque épisode suit le point de vue d'un des personnages à propos de l'événement et ses conséquences. Ambiance.

theSLAP03
theSLAP03
theSLAP01
theSLAP01
theSLAP02
theSLAP02

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=NAPb1GFnd-Q&w=560&h=315]

Pour aller plus loin :

Les différents extraits et bandes annonce sur le site d'Arte

The Slap est directement inspiré du roman de Christos Tsiolkas "The Slap"

Baltimore cinq ans après les écoutes
b.jpg

Je ne vais pas faire dans l’originalité : comme beaucoup d’entre vous j’ai été accro à la série "The Wire", produite par la chaîne HBO. Mais les destins font parfois bien les choses et 5 ans après la dernière saison diffusée, j’ai eu la chance de produire un album entier pour trois emcees de Baltimore : le projet Bmore 2 France. baltimore

copyright Patrick Semansky

Sortir un EP de 15 titres, ça prend du temps, et ça tisse des liens. Don Streat, S.O.N., et Lord Baltimore ont donc pu à plusieurs reprises, dans nos morceaux comme dans nos échanges, me donner leur point de vue sur cette question : "alors, Baltimore, c’est comme dans la série ?". Je n’ai eu qu’une seule réponse : "C’est même pire". Ambiance.

J’ai donc voulu en savoir plus. En fouillant sur la toile je suis tombé sur un reportage photo de Patrick Semansky publié par Kamelia Angelova sur BusinessInsiders, que je vous conseille vivement  : "5 Years After ‘The Wire,’ Nothing Has Changed For Baltimore’s Poorest Neighborhoods."

ba

b

copyright Patrick Semansky

Les photos m’ont marqué pour la simple et bonne raison que j’ai cru revoir des extraits des aventures de Mc Nulty et Stringer Bell. La réalité dépasse la fiction. A moins que la fiction n’ai eu d’autre but que de peindre la réalité. Certains habitants de Baltimore iront même jusqu’à dire que The Wire a joué négativement sur la réputation de cette ville. Je ne serai pas capable de me prononcer là dessus.

Ce que je sais, c’est que ma musique a trouvé un écho dans ce chaudron du Maryland. Cette histoire je la partage ici avec vous, en mettant en musique et vidéo ces images shootées comme l’ultime saison que nous attendons tous. [youtube=http://www.youtube.com/watch?v=f_3X16vPVfY&w=420&h=315]