Posts in Les livres
Oh! Un livre qui fait des sons. Hervé Tullet

Vivre de sons, de couleurs.

Avoir un royaume dans son regard.

Etre ainsi fait que les autres doivent, pour te comprendre,

non pas penser mais songer. Joë Bousquet

IMG_6317.JPG

Je suis très heureuse de vous parler du nouveau livre de Hervé Tullet: Oh! Un livre qui fait des sons.  

Admirative de son travail depuis de longues années, j'aime la liberté et l'espace qu'il laisse aux enfants. Pas de barrières, Pas de limites, Pas de règles. Juste laisser aller, imaginer, créer. 

Son nouveau livre nous parle de la vie, du quotidien, du chant des oiseaux, des conversations animées, ou encore du bruit des voitures. 

J'avais vraiment à cœur de mettre en valeur son travail à travers notre univers. La musique tient une place centrale dans notre famille. J'avais donc envie de recréer une sorte de parcours où la musique jaillirait de partout. J'ai eu l'aide précieuse de mes filles.

IMG_6314.JPG

Sur ce chemin nous avons pensé à Billie, Nina, Sam, Otis, Louis, Sarah, Miles, Léon ou encore Chet. Alicia voulait faire jaillir la musique de partout: du soleil, de la guitare, du saxophone, des fleurs, des bouches.

IMG_6316.JPG

Depuis peu mes 2 grands prennent des cours de claquette. Ils dansent partout, tout le temps: leurs pieds retentissent, leur doigts claquent et les sons s'envolent. La fresque terminée, ils ont improvisé une session.

Alors Merci Mr Tullet pour ces bons moments, même ma dernière adore lancer des Oh! en ouvrant votre livre. Ces moments partagés avec mes filles flotteront longtemps  dans les airs et les dessins prôneront fièrement dans notre entrée, pour accueillir ceux qu'on aime!  

IMG_6341.JPG

Et si s'écouter vraiment et suivre son propre rythme était le meilleur moyen de mettre son quotidien en chanson ? 

Oh! Un livre qui fait des sons | Herve tullet| Bayard Éditions.

IMG_6337.JPG
IMG_6335.JPG
IMG_6342.JPG
IMG_6340.JPG
IMG_6338.JPG
Illustoria ou l'ode à l'enfance
le cœur humain ... nous dit que nous sommes tous plus semblables que nous sommes différents. Maya Angelou

 

IMG_4540.JPG



Quelle découverte!

Illustoria est à mes yeux une véritable pépite à mettre entre les mains de tous les enfants (de l'univers) et des plus grands.

une ode à la curiosité , à la créativité et aux artistes qui œuvrent dans l'ombre! une invitation à prendre le temps, du vrai temps avec nos enfants, pour lire, créer et découvrir. Merci pour cette publication qui fait du bien, pour ce touchant comics sur Maya Angelou ou encore sur le cosmos. Merci d'exister.

Et rassurez vous, le fait qu'il soit, pour le moment uniquement en anglais ne vous empêchera d'en tomber amoureux!

A découvrir ICI 💕
IMG_4541.JPG
IMG_4542.JPG
IMG_4544.JPG
Un goûter en forêt 🌿
IMG_3061.JPG

Cette année j'ai envie de vous faire découvrir plus en profondeur mon univers. Vous ouvrir une petite fenêtre sur les sujets qui me passionnent, me révoltent ou me touchent (et je dois dire qu'il y en a un paquet!)

On commence ce début d'année par un sujet léger mais tellement essentiel: les livres.

Ils tiennent une place importante dans notre famille. Je suis persuadée que c'est une porte vers d'autres mondes, une ouverture sur les autres mais aussi un enrichissement personnel sans égal. Je suis encore toute tremblante quand j'entends mon fils de 6 ans me lire des histoires car je sais que c'est une infinité qui s'ouvre à lui, un Monde! J'essaierai donc de vous faire découvrir un livre jeunesse par semaine (au moins).

Je débute donc avec un livre que j'aime beaucoup toute en simplicité mais avec des illustrations bien profondes. Je l'ai choisi pour Ali car je savais qu'elle serait touchée par les illustrations et qu'elle pourrait s'en inspirer pour écrire son propre livre. (Oui elle dessine son propre livre, je vous en reparlerai dans un prochain billet!)

Un goûter en forêt de Akiko Miyakoshi  

IMG_3058.JPG
IMG_3084.JPG

 

´Quand Kikko se réveille ce matin-là, tout est blanc dehors. Son papa part à l'autre bout de la forêt pour aider Grand-mère à déblayer la neige devant sa maison. Mais il oublie d'emporter avec lui le bon gâteau spécialement préparé pour elle ! La petite Kikko décide alors de l'apporter elle-même à Grand-mère... Et la voilà qui suit bientôt les traces de son papa dans la neige, se hâtant derrière la grande silhouette au manteau noir qui s'enfonce dans le bois.

Une forêt, un gâteau, un bonnet rouge.... la ressemblance s'arrête là avec le conte du petit chaperon rouge. Ici point de loup ou de moment de peur mais plutôt une jolie découverte au bout du chemin.

les illustrations réalisées au fusain sont superbes ainsi que le ton de cet album résolument joyeux et plein de bons sentiments.

Le texte est presque superflu tant on se laisse happer par la légèreté, la gaité et le partage qui s'en dégage comme un petit moment suspendu dans le temps. 

J'ai aimé partagé ce petit moment de grâce avec ma fille.   

D'ailleurs si vous aussi vous aimez l'univers d'Akiko MiYakoshi, elle vient de sortir un nouvel album "Quand il fait nuit" aux éditions Syros.

Bonne lecture.  

IMG_3056.JPG
IMG_3057.JPG
IMG_3060.JPG
IMG_3059.JPG
IMG_3081.JPG
La terre durera toujours
IMG_8695.JPG

"Rien ne vit longtemps, sinon la terre et les montagnes" chef de guerre Cheyenne Antilope Blanche. 

L'amour de la terre répand partout sa lumière à jamais. Je suis très touchée de vous parler aujourd'hui d'un ouvrage qui me suit depuis plus de 15 ans. Un livre qui m'a inspiré, touché et parfois fait réfléchir sur notre condition d'Humain.  

Les chants, les prières et les chansons de cette anthologie vibrent d'une grande sagesse, d'une grande joie mais aussi d'une grande tristesse. Les poèmes viennent des régions boisées, des plaines, des déserts et des villages. Ils parlent d'amour et de guerre, du connu et de l'invisible.

Et puis ils parlent du quotidien. Celui qui regorge de sens, si tant est qu'on s'y attarde. Voila sans doute ce qui me rapproche d'eux. Leur vision du monde, leurs combats pour la vie, leur volonté de ne faire qu'un avec le monde, leur façon si naturelle de redonner à l'Humain un chemin qui paraît, à mes yeux, bien plus civilisé. 

Extrait choisi:                                            "Entre le sable et l'eau j'inspire le parfum de la mer, 

D'elle vient le vent qui souffle sur le monde 

Entre le sable et l'eau j'inspire le parfum de la mer,

D'elles viennent les nuages et la pluie qui tombe sur le monde." Papago  

-  La terre durera toujours: poème d'Amérique indienne avec des photographies d'Edward S. Curtis   

IMG_8696.JPG
IMG_8697.JPG
IMG_8698.JPG
IMG_8700.JPG
IMG_8699.JPG
PÅRTIR • Camilla Engman/Veronica Salinas
image.jpg

Un jour parfois il faut partir! Et si un jour le vent souffle trop fort, tu peux en oublier qui tu es, oublier d'où tu viens....  ! 

J'ai découvert cette merveille à Berlin, en Mars. Nous étions venus en repérage avant le grand départ avec notre Nao, en laissant derrière nous nos 2 grands. 

Il n'y a pas de hasard, et en apercevant ce livre, j'ai tout de suite su qu'il plairait à mon fils. J'avais envie de lui parler de notre départ en douceur, avec des mots simples. Les livres ont toujours été mes meilleurs alliés!

Cet album que j'ai le plaisir de vous présenter est un concentré de douceur, de leçon de vie mais aussi un appel à la tolérance, et à l'ouverture aux autres. C'est aussi un album qui revêt beaucoup de symbolique pour notre famille car c'est le premier livre que notre fils a su lire tout seul! 

Résumé: Un canard est obligé de quitter sa maison, emporté par le vent. Arrivé dans un endroit inconnu, il se sent un peu perdu! Jusqu’au jour où quelqu’un va l’aider à s’intégrer. Le monde s'éclaire à nouveau pour lui.

les dessins d'une grande sensibilité et douceur se marient parfaitement avec un texte qui nous pousse à la réflexion. Le "tu" employé dans le texte est d'une grande force car il nous interpelle, nous bouscule.

la différence, la tolérance, le besoin de se sentir compris, d'aller vers l'autre, en somme l'immigration racontée ici en quelques mots subtilement choisis.

Partir de Camilla Engman et Veronica Salinas. Éditions Rue du monde.  

image.jpg
image.jpg
image.jpg
image.jpg


« Partir, prendre la route, c’est vivre à fond. C’est se fondre dans le paysage. C’est traverser les apparences et s’habituer aux différences. »

Jacques Lanzmann