PÅRTIR • Camilla Engman/Veronica Salinas

image.jpg

Un jour parfois il faut partir! Et si un jour le vent souffle trop fort, tu peux en oublier qui tu es, oublier d'où tu viens....  ! 

J'ai découvert cette merveille à Berlin, en Mars. Nous étions venus en repérage avant le grand départ avec notre Nao, en laissant derrière nous nos 2 grands. 

Il n'y a pas de hasard, et en apercevant ce livre, j'ai tout de suite su qu'il plairait à mon fils. J'avais envie de lui parler de notre départ en douceur, avec des mots simples. Les livres ont toujours été mes meilleurs alliés!

Cet album que j'ai le plaisir de vous présenter est un concentré de douceur, de leçon de vie mais aussi un appel à la tolérance, et à l'ouverture aux autres. C'est aussi un album qui revêt beaucoup de symbolique pour notre famille car c'est le premier livre que notre fils a su lire tout seul! 

Résumé: Un canard est obligé de quitter sa maison, emporté par le vent. Arrivé dans un endroit inconnu, il se sent un peu perdu! Jusqu’au jour où quelqu’un va l’aider à s’intégrer. Le monde s'éclaire à nouveau pour lui.

les dessins d'une grande sensibilité et douceur se marient parfaitement avec un texte qui nous pousse à la réflexion. Le "tu" employé dans le texte est d'une grande force car il nous interpelle, nous bouscule.

la différence, la tolérance, le besoin de se sentir compris, d'aller vers l'autre, en somme l'immigration racontée ici en quelques mots subtilement choisis.

Partir de Camilla Engman et Veronica Salinas. Éditions Rue du monde.  

image.jpg
image.jpg
image.jpg
image.jpg


« Partir, prendre la route, c’est vivre à fond. C’est se fondre dans le paysage. C’est traverser les apparences et s’habituer aux différences. »

Jacques Lanzmann